Couture n°11 : La robe Orla, version hiver (French Navy)

Séquence émotion ! Je reviens aujourd’hui sur le patron avec lequel j’ai inauguré les articles couture du blog ! Retour donc sur la robe Orla de French Navy, cette fois-ci en version automne/hiver.orla-illustration

Pour les détails sur ce patron pdf (gratuit ❤) je vous laisse lire l’article princeps avec la version estivale : ça se passe par ici.

Le matériel

J’ai commandé 1.70m de crêpe Rascol, alors qu’1m50 aurait suffit : heureusement, car ça m’a permis de recouper le dos après avoir fait une boulette (voir plus bas). C’est un mélange polyester/viscose, je ne suis pas fan de ces matières en temps normal mais la couleur me plaisait et le prix aussi. Et puis ma copine Aude avait utilisé ce tissu pour une jupe, et m’en avait fait un excellent retour : il ne m’en fallait pas plus pour me jeter à l’eau.

scrubs

J’ai aussi utilisé un petit morceau de vlieseline H180 noire pour la parementure.

Budget : 18€

Les modifications

Suite à la 1ère version, j’ai allongé le dos de 2cm : ma robe n’arrêtait pas de basculer en arrière, ce qui donnait une curieuse vue de profil (devant qui lève et ligne de taille qui part en oblique). La faute probable à mon dos un peu voûté (merci Papa 😚).

DSC02167

(Ça n’est pas parfait mais c’est toujours mieux que la dernière fois)

Pour rallonger le dos sans modifier le devant, j’ai procédé aux ajustements suivants, sur les conseils de Super Tantine :

1. Tracer un repère dos/devant. Couper le patron à l’horizontale.

2. Allonger le dos de la hauteur voulue (dans mon cas, 2cm)

3. Abaisser la pince dos d’autant (2cm pour ceux qui suivent)

3. Abaisser l’emmanchure de la même hauteur (toujours 2 cm, donc). Elle doit coïncider au niveau de l’emmanchure sur le corsage devant.

J’ai tracé ma courbe au pistolet pour faire pro , allez savoir si ça fait une différence…

giphy

Si jamais vous avez besoin d’effectuer les mêmes modifications, dites-moi et je ferai des photos, ce sera sans doute plus parlant.

J’ai aussi allongé les manches. Comme je suis une feignasse doublée d’une froussarde, je me suis contentée d’utiliser les manches de la blouse l’Impatiente (en conservant la tête de manche d’Orla).

Enfin, au lieu du biais d’encolure j’ai fait des parementures : j’ai simplement utilisé les courbes des devant et dos et conservé une hauteur de 3 cm.

DSC02177

Comme pour la première version, j’ai déplacé la fermeture sur le côté, mais cette fois-ci j’ai coupé les pièces du dos (corsage et jupe) au pli. J’ai simplement oublié de supprimer les marges de couture dans le milieu du corsage, j’ai donc dû recouper une seconde pièce plus petite (heureusement j’avais du rab).

Et encore, comme la 1ère fois, j’ai raccourci la jupe de 10 bons centimètres (pour info je mesure 1m65).

Débriefons un peu tout ça

J’ai voulu me la jouer modéliste mais j’ai encore des progrès à faire 😂

DSC02165

Le tissu est sûrement un peu lourd, du coup il a tendance à tirer les épaules vers le bas, ce qui accentue le côté trop creusé -à mon goût- de l’encolure. Hé oui, j’ai pensé bien tardivement que pour porter cette robe en automne/hiver, le décolleté d’origine était un peu large. Mais ayant fait une autre bourde au préalable, je n’avais plus de quoi recouper un devant plus chaste.

DSC02166

Comme ce tissu contient du polyester, il n’est pas possible de le repasser très chaud et les pointes des pinces ne sont pas aussi nettes que j’aimerais. D’un autre côté, il marque peu les plis, ce qui est appréciable 😊.

En revanche, je suis super fière de la répartition des fronces, de la pose du zip invisible (j’en ai utilisé un noir mais ça ne se voit pas) , et des lignes de croisement corsage/jupe tombent plutôt bien:

DSC02173

Un peu d’auto-congratulation ne fait pas de mal !

Elle est agréable à porter, ne se froisse pas, ne colle pas aux collants, et avec un gilet par-dessus les erreurs du corsage sont camouflées. Vous vous souvenez du gilet Cannelle mi-figue mi-raisin de la dernière fois?

DSC02161DSC02157DSC02154

J’ai tout simplement supprimé les pinces et pour le moment je m’en satisfais. Les plis inélégants ont disparu et je le trouve portable avec une robe/jupe, ce qui était l’objectif premier. Il suffisait donc seulement de couper 20 cm à la version de base !

Je trouve que cette tenue  est une combinaison parfaite pour aller au boulot. C’est la meilleure excuse pour justifier de coudre une énième robe 😊

 

À suivre :

La jupe qui écoule les chutes !

 

Publicités

Une réflexion sur “Couture n°11 : La robe Orla, version hiver (French Navy)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s