Chemise archer Grainline

Couture n°24 : la chemise Archer (Grainline studio)

Aujourd’hui, on va parler d’un modèle emblématique de Grainline studio, que 98% des couturières amatrices ont cousu avant moi : la chemise Archer.

On l’a donc vu et revu sur les internets : à quoi bon en pondre une resucée, me diras-tu ? Eh ben tout simplement parce que ça me fait PLAISIR de parler de ce modèle, et aussi parce que j’espère qu’en faisant part de mes erreurs, ça aidera ne serait-ce qu’une personne.

Depuis quelques années on assiste à la mort des blogs au profit de médias plus interactifs et à gratification immédiate (instagram, youtube) et je dois dire que ça m’attriste. Quand j’ai envie de coudre un modèle, certes je vais voir sur IG ce qu’il rend sur des morphologies comparables à la mienne, dans une variété de tissus. Mais j’apprécie particulièrement de lire des articles plus fournis, où il est question d’ajustements, de galères de couture, d’imprécisions dans les instructions, ou de trucastuces pour se simplifier la vie. Alors non, je n’ai pas l’intention de sauver le monde des blogs couture à moi toute seule, mais je tiens à maintenir ce petit espace d’échanges (même si on n’est pas des milliers) !

Et puis ça va sans dire : je prends un pied fou à chercher des gifs rigolos pour mes articles !

tenor

Bon, fin de la tangente.

J’ai cousu ce patron pour la première fois en 2018. Comme souvent avec moi, il a fallu que ça infuse pendant un certain temps avant que je me décide à coudre ce modèle. J’hésitais surtout car c’est une chemise ample, limite unisexe, et je suis plus du genre à porter des choses ajustées en haut.

C’est grâce à ma copine Julie que j’ai sauté le pas, on a cousu ce modèle ensemble et ça m’a bien motivée ! Finalement le résultat m’a bien plu : je t’en parlais d’ailleurs dans mes réussites de 2018 (aux côtés d’échecs mémorables, personne n’est parfait).

Le patron

Je ne vais pas perdre 1000 ans à présenter ce modèle bien connu. Ceci dit c’est surtout la 1ère version que j’ai vu tournoyer sur les internets, la version à basque est bien plus rare.

Chemise Archer

Le patron existe en pdf ou en pochette – attention ALERTE PAPIER DE SOIE fragile, impossible à décalquer et qui froisse à mort (je vous aurais prévenues !).

Les instructions sont dans l’ensemble bonnes, sauf pour l’étape des poignets (j’y reviens plus bas). Il y a aussi un coudrensemble plutôt bien fait, même si j’ai pas trouvé l’étape mieux détaillée là-bas (j’avoue ne pas passer trop de temps dessus car j’ai la phobie du vernis à ongles écaillé 😨).

Les matières premières

J’ai choisi une batiste de coton très proche du Liberty, que j’ai eue pour 3 fois rien au temps béni des soldes Agnès b – tout comme les blogs couture, ça m’a l’air de faire partie du passé cette affaire. Parfois on nous promet des braderie mais ça dépend des magasins, ensuite c’est annulé, on nous dit que ce sera désormais en réappro continu. Mouaif 😒

Pour la taille 0, il suffit d’à peine 1.5m de tissu alors que le patron en recommande 2m. Le Jules a donc suffisamment de chutes pour se coudre des mouchoirs jusqu’à la fin de ses jours !

Budget: 8€ (7.5€ de tissu, un fifrelin de vlieseline H180 et des boutons trouvés chez Emmaüs).

La couture

J’ai basé mon choix de taille (la taille 0, donc) sur mon tour de poitrine, alors que ma carrure correspondrait plutôt à du 4. En conséquence de quoi, pour moi les manches ne sont pas tombantes, alors que c’est une remarque fréquemment trouvée sur les blogs. Ça n’est pas pour me déplaire, car j’aime autant quand la couture d’épaule tombe sur la pointe de ladite épaule.

Chemise archer Grainline

J’ai appris à mes dépends sur la première mouture que si la couture d’épaule remonte, le bas de la manche remonte d’autant : cette fois j’ai donc rallongé les manches d’1.5cm.

Pour ce qui est du montage, tout s’est passé plutôt simplement. J’ai remarqué que la blogosphère se divise en 2 : celles qui font un pli creux dans le dos, et celle qui font un pli rond. Il s’avère que je suis dans la 2ème catégorie. A vrai dire, on s’en bat l’œil : le résultat est satisfaisant dans les 2 cas. C’est surtout qu’il faut etre plutôt vigilant à la lecture des instructions, ce n’est pas le meilleur patron pour coudre sa 1ere chemise.

En parlant de truc pas clair : après moult relectures des instructions, j’ai réussi à monter les poignets à l’envers.

giphy

L’étape prend 2 lignes dans les instructions, pas assez de détails à mon goût ni dans le texte, ni dans les schémas, ni dans le sewalong en photos. Et je n’ai pas le courage de tout démonter, donc je vais devoir apprendre à vivre avec des poignets à contresens.

Chemise archer Grainline

En revanche, la vidéo explicative du burrito (ou prise en fourreau) pour l’empiècement dos est tout bonnement formidable : je la regarde pour chaque chemise, quelle qu’elle soit, car c’est pour moi la façon la plus didactique d’aborder cette étape. Et pi aussi parce que j’adore Andrew Bird 😊

Épilogue

Pas mal, hein ? En tout cas j’en suis plutôt contente 😎

Chemise archer Grainline

Cette fois-ci les manches sont suffisamment longues, j’aurais presque envie de dire que je m’améliore à chaque version – si ce n’est les poignets à l’envers… Allez, on y croit : la prochaine version sera sans boulette !

Chemise archer Grainline

Sur cette version j’ai mis les poches poitrine : mon tissu est un peu transparent, ça sauve mon honneur 😂 . Je ne sais pas en revanche si la forme des poches est des plus seyantes : elles sont un peu massives, mais heureusement sur ce tissu chargé ce n’est pas très visible. Et puis comme pour beaucoup, les manches sont peut-être un peu larges. Oserais-je les raboter la prochaine fois ???

Chemise archer Grainline

J’ai bien conscience de chipoter en pointant les défauts de ce modèle, mais si je le fais pas sur mon propre blog, où laisser libre cours à ma psychorigidité ?

Et toi : plutôt verre à moitié plein ou à moitié vide en couture ?

7 réflexions sur “Couture n°24 : la chemise Archer (Grainline studio)

  1. Itto dit :

    J adore votre chemise et votre «psychorigidité « 😊. Cela donne un article complet, précis et instructif et change des « le vêtement tombe parfaitement bien et les explications sont limpides » . Merci.

    Aimé par 1 personne

  2. violette dit :

    elle est très jolie ta chemise encore un peu compliquée pour moi mais elle fait envie
    moi qui suis sur internet depuis un peu plus de 15 ans ça fait 4/ 5 ans environ que je voie ce phénomène la mort des blogs on y vient petit a petit la faute a FB et insta heureusement il y a quelques irréductibles tenaces pour mon plus grand plaisir surtout quand ils te donnent des explications, tutos et avis mais il n’y a pas que dans la couture le blog se perd et c’est bien dommage
    persiste moi j’adore les blogs et encore plus quand ils sont bien détaillés ^_^

    Aimé par 2 personnes

  3. madebyvalou dit :

    Au risque de me répéter, je me réjouis de lire chacun de tes articles : non seulement ils apportent une foule d’informations utiles, mais en plus ils sont bien écrits et avec un sens de l’ironie et de l’autodérision que je trouve rafraîchissant, alors franchement, que demande le peuple ? Je regarde aussi des podcasts à l’occasion, mais quand on a besoin d’un avis objectif sur un patron, les blogs sont irremplaçables à mon avis. C’est dommage qu’ils se fassent si rares, et en même temps j’imagine très bien le temps que ça doit prendre de rédiger un article comme celui-là… Et puis ce n’est pas être psychorigide que de pointer les petits défauts d’un vêtement (honnêtement, qui sait dans quel sens doivent se fermer les poignets ??), c’est être exigeante et perfectionniste 😉 Bravo pour cette chemise !

    Aimé par 1 personne

  4. lusicreations dit :

    Je te rejoins pour ce qui est de la mort des blogs, après la reprise d’un travail et le manque de temps pour coudre et donc bloguer c’est sûr que ce n’est pas évident de maintenir le cap des publication (je parle pour moi !). Pour insta c’est rapide pour se faire une idée mais je trouve les contenus assez pauvres contrairement à un blog qui est plus personnalisé. POur ce qui est de la chemise elle est top, je n’ai pas encore franchi le pas de m’en coudre une… et ce ne sera pas celle-ci du coup vu tes recommandations !

    J'aime

    • Lise - Faireoudefaire dit :

      Ah mince je ne voulais te refroidir ! J’ai commencé avec la chemise Rosa (dans un style différent), les explications sont très détaillées et les poignets sont plus simples. Ce sont juste des manches retroussées par une patte de boutonnage.
      Ecrire un blog, il faut que ça reste un plaisir ! C’est pour ça que je ne publie plus que toutes les 2 semaines, le travail et d’autres envies ayant pris un peu plus de place ces derniers mois 😊

      Aimé par 1 personne

      • lusicreations dit :

        Oh non ne t’inquiète pas je compte toujours me coudre une chemise un jour ou l’autre mais j’attends le patron « idéal » et surtout le tissu adéquat ! Pour le moment je me tâte encore… Moi ce sont les boutonnières que j’ai peur de rater 🙂

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s